De l’art-thérapie pour des enfants de 5 à 16 ans, en milieu scolaire.

Depuis 2002, l’Angleterre a mené un programme appelé « Art room » auprès de 10 000 enfants de 5 à 16 ans, dans 9 établissements répartis sur tout le territoire. Inspirons-nous de leurs expériences!

Les retours de cette étude, basés sur 169 questionnaires transmis aux enfants ainsi qu’à leurs professeurs, parlent en faveur de l’art-thérapie. Après 10 semaines de rencontres (à raison de 1 à 2 fois par semaine) avec un art-thérapeute, les constations suivantes sont faites :

  • Diminution des problèmes émotionnels,
  • Baisse des problèmes de comportements,
  • Amélioration du comportement en société.

L’art-thérapie propose un support et un cadre d’expression nouveau aux enfants, dont l’objectif n’est pas d’annihiler un symptôme en particulier, mais de se saisir de l’énergie de l’enfant dans l’instant afin de le guider vers une création qu’il lui est propre. Un coup de crayon sur un tableau. Une tâche de peinture qui atterrie par hasard sur le sol. Un son qui sort de sa bouche ou qui le surprend… L’art-thérapeute se place aux côtés de l’enfant, non pas pour faire à sa place ou lui donner une réponse créative toute prête, mais pour lui éclairer doucement le chemin, afin qu’il dégage, via son propre imaginaire et univers, les solutions qui lui sont adaptées.

C’est une nouvelle manière de concevoir l’accompagnement thérapeutique. Saisissons-là.

Lire l’article du Figaro

Christelle MACAIGNE